About

 


© Wilfrid Estève

Née en 1985 sur la digue de Saint Malo, Anaïd découvre très tôt la valeur de la photographie au travers des albums de familles, et les images de son père qu’elle n’a pas connu. Dès lors la photographie sera pour elle un outil indispensable à la mémoire, qu’elle soit individuelle ou collective.

Après une licence de droit (Nanterre Paris X), elle décide d’apporter son aide aux familles et enfants d’un bidonville de Mahajanga, à Madagascar pendant plus de six mois. Cette expérience la conforte dans son désir de photographie, pour figer les lumières et contrastes de notre monde, et finit de la convaincre de l’importance du lien social de cet outil.
Elle suit ensuite un BTS photo en alternance (AFOMAV), et réalise un premier projet personnel en duo avec la photographe Sonia Kerlidou, en partant documenter le printemps arabe en Tunisie, un an après la première immolation.

Freelance depuis 2012, Anaïd collabore régulièrement avec des institutions (Mairie du 11e arr. de Paris, Sénat), des entreprises corporate pour leurs évènements, des organismes à but non lucratifs (Solidarités International, Clichés Urbains, Croix Rouge de Paris) ou encore de jeunes marques pour leurs produits (Kalgati, Dymant, De Bonne Facture).

Avide de voyages, de nouvelles rencontres et découvertes, Anaïd souhaite développer ses propres projets photos et également travailler avec des associations et organisations non gouvernementales afin de mettre son métier et sa créativité à profit, donner du sens à ses images et capter l’humanité de notre monde.

Depuis fin 2015, Anaïd est membre du Studio Hans Lucas , vous pouvez y découvrir son travail axé reportage.

nouveau logo BD

CV détaillé sur LinkedIn


Born in 1985 in Saint Malo, Anaïd discovers the value of the photography through family albums, and the images of his father whom she didn’t know. From then, photography will be for her an essential tool to the memory, individual or collective. After a Bachelor’s degree of law, she decides to bring her help to families and children of a shanty town of Mahajanga, Madagascar during 8 months. This experience consolidates her in her desire of photography and stops convincing her of the importance of the social link of this tool. She follows then a two-year-technical-degree photo in alternation.

Freelance since 2012, Anaïd collaborates regularly with institutions (City hall of the 11th arr. Paris, Senate), companies for their events and non-profit organizations (Solidarites International, Red Cross of Paris). She also develops her own projects (intitiatives citizens, the death in images …); Anaïd wishes to work more with the press; as well as with associations and non-governmental organizations to put her job and her creativity in profit, give meaning to her images and get the humanity of our world.
Anaïd de Dieuleveult is a member of the studio Hans Lucas since 2015.